Un coup de Trafalgar,

gabrielle dubois expression
Coup de Trafalgar Lord Nelson et Napoléon

Un coup de Trafalgar,
Par Gabrielle Dubois


Dans les romans, SOUS LES EUCALYPTUS, L’USINE ou L’ALIBI, les personnages de Gabrielle Dubois voyagent beaucoup.
Dans la langue française, les expressions aussi font référence à nombre de pays, comme par exemple : Un coup de Trafalgar. D’où vient cette expression ? Voyons la réponse que nous propose Bernard Pivot dans son petit recueil des « 100 expressions à sauver » :

«  Dans les expressions les coups continuent heureusement de pleuvoir : coup de fusil (très coûteux) ; coup de tête (action impulsive) ; coup de feu (moment de presse) ; coup d’épée dans l’eau (action inopérante) ; coup de l’étrier (le dernier verre avant de partir) ; coup d’essai qui révèle être un coup de maître ; coup dans l’aile (un peu ivre) ; coup fourré (traitrise) ; coup de foudre (sentiment amoureux) ; coup de cœur, etc. Le Français n’est pas maso, mais il adore, quand il parle, donner et recevoir des coups.
Il existe cependant un coup qui se porte moins bien. Non pas le coup de Jarnac (autrefois soudain et loyal, aujourd’hui déloyal), mais le coup de Trafalgar, événement imprévu catastrophique, en mémoire de la désastreuse défaite navale subie par la flotte française, le 21 octobre 1805, contre la flotte anglaise commandée par l’amiral Nelson.
Est-ce pour ne pas évoquer un souvenir cuisant pour notre fierté que nous nous détournons de cette expression ? »

Mes meilleures salutations à nos amis et voisins britanniques,
Gabrielle Dubois

Commentaires : 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.