Le futur est féminin

Le futur est féminin · 30. août 2019
Molly Keane
J’ai commencé ce livre sans savoir de quoi il s’agissait, et très peu engagée à le lire du fait de la couverture : un tableau de Meredith Frampton, Portrait of a young Woman ― laquelle jeune femme a l’air pincé, méprisant, coincé.
Le futur est féminin · 26. août 2019
Colonne de la Victoire berlin
Au mois d’Août, j’ai passé une semaine à Berlin et Potsdam, en Allemagne, en famille. Pendant ce séjour riche en visites historiques et culturelles, en moments de détente et de surprises, j’ai bien entendu trouvé le temps de lire. J’ai lu Call me Woman, de Ellen Kuzwayo. Ma critique ici. Un jour, entre autres, nous avons vu La Colonne de la Victoire, un des symboles les plus connus de Berlin. Son socle carré, décoré de bas-reliefs, relate les guerres connues en Allemagne sous...
Le futur est féminin · 23. août 2019
Ellen Kuzwayo, Femme et noire en Afrique du Sud
« Cholofelo ga e tlhabise ditlhong. » « Il n’y a pas de honte à espérer. » Ellen Kuzwayo, femme noire Sud-Africaine, est née en 1914 et décédée en 2006 en Afrique du Sud. Toute sa vie, elle a œuvré et demandé, pour les femmes de son pays (et les hommes) : Des droits pour les femmes noires égaux à ceux des hommes noirs et à ceux des femmes et des hommes blancs, L’école pour les petites filles, Un accès à toutes études supérieures, Un accès à tous les métiers, Une...
Le futur est féminin · 04. août 2019
Le lys de Brooklyn, Betty Smith
C’est le meilleur livre que j’aie lu cette année ! Romanciers mâles proclamés meilleurs romanciers de tous les temps par des critiques mâles, nommés dans les top 10 ou 20 des meilleurs romanciers, vous n’arrivez pas à la cheville d’un roman comme Le Lys de Brooklyn de Betty Smith, histoire extraordinaire de femmes extraordinaires d’une famille de Brooklyn !
Le futur est féminin · 29. juillet 2019
Es-tu assez belle ?
Je ne vais pas à la plage cet été. Je ne vais jamais à la plage l’été. Je n’aime pas ça, pour toutes les raisons qui font que ceux qui y vont aiment ça : le soleil qui brûle, le sable dans le sandwich, l’eau froide, la glace qui fond sur les doigts, les vacanciers en maillots de bains, les serviettes de bain sur lesquelles on se tort le cou pour arriver péniblement à lire son livre et, aberration des aberrations : exposer au soleil une peau gluante d’écran solaire au lieu de...
Le futur est féminin · 14. juillet 2019
Wollstonecraft, Gabrielle Dubois écrivain, roman historique
J’ai eu un peu de mal à entrer dans ces lettres scandinaves qui ne m’ont pas emportée au premier abord et j’ai compris pourquoi à la lettre XX : Mary Wollstonecraft manque de la liberté et de l’humour d’un Théophile Gautier ou d’un Alexandre Dumas quand ils écrivaient leurs propres récits de voyages. Cela est peut-être dû à la nature de MW, mais c’est aussi dû au fait qu’elle est une femme. Je m’explique :
Le futur est féminin · 24. juin 2019
Voici un livre de poche publié en 1973, à la police de caractère de toute petite taille, au texte quasiment sans marges, comptant 450 pages, sans préface, à la couverture la plus horrible qui soit au monde ! Mais comment et pourquoi me suis-je procurée ce livre ? Je ne sais plus. Ce que je sais, c’est que j’aurais dû le lire quand j’étais jeune, cela aurait bouleversé ma vision des femmes, ma vision de moi-même. Aujourd’hui, après avoir lu George Sand, Mary Wollstonecraft,...
Le futur est féminin · 28. mai 2019
Un roman intelligent, plein de suspense, de personnages attachants et complexes et de féminisme. Mais comme j'ai beaucoup de travail ce mois-ci, je n'ai pas le temps de faire une critique, alors j'ai juste choisi quelques passages que j'ai commentés avec le groupe Victorians! sur Goodreads.
Le futur est féminin · 15. avril 2019
Bouguereau, la Bergère, Nanon, George Sand
« Les moutons n’ont pas grand jugement, il faut bien le dire ; ils broutent où ils se trouvent et ne quittent la place que lorsqu’il n’y a plus que de la terre à mordre. C’est bien d’eux qu’on peut dire qu’ils ne voient pas plus loin que leur nez, à cause de leur paresse à regarder. » Connaissez-vous l’opposé d’un mouton ?
Le futur est féminin · 07. avril 2019
Gabrielle Dubois Mémoires de Madame de Staal
« Ce n’est pas l’importance des choses qui nous les rend précieuses ; c’est le besoin que nous en avons. » écrit Marguerite Jeanne Cordier Staal de Launay (1684-1750), et elle a raison… sauf dans le cas suivant : Les écrits que nous a laissés Mme de Staal sont précieux et personnellement, j’en ai besoin !

Afficher plus